Le mal de tête

📑  Sommaire

  1. Mal de tête, céphalée ou migraine ?
  2. Leurs causes
  3. Solutions & remèdes
  4. Aliments à bannir

1. Mal de tête, céphalée ou migraine ❓

Avant de commencer, il y a une grosse confusion avec certains termes. Il existe trois principaux : Le mal de tête, la céphalée, la migraine. Alors que le mal de tête (ou mal de crâne) est utilisé dans un sens général, la céphalée et la migraine ont eux, un sens bien particulier :

La céphalée

C’est une douleur diffuse localisée dans la boîte crânienne. La céphalée est une douleur atteignant une partie ou l’ensemble de la tête.

La migraine

Alors que la migraine est une douleur plus forte généralement localisée sur une moitié du crâne, comme l’indique son étymologie « hêmikranion » qui signifie « moitié du crâne ». La moitié la plus faible de la tête accueil un ressenti chaud ou froid. Le signe qui la caractérise est le battement des artères.

2. Leurs causes 💢

Le mal de tête dit : « Céphalée »

Concernant la céphalée on constate différentes causes possibles :

  • Des ulcères gastrique dont souffre la tête en raison de la liaison nerveuse entre la tête et l’estomac,
  • Une inflammation des veines de l’estomac, dont souffre la tête en raison du lien entre les deux,
  • Le remplissage de l’estomac de nourriture qui descend, mais dont une partie reste crue, ce qui cause douleur et lourdeur à la tête,
  • L’intensité de la chaleur et de l’air chaud,
  • Un trop grand froid et la densification des vapeurs dans la tête qui ne peuvent être décomposées,
  • Une veille trop longue et un manque de sommeil,
  • La pression exercé sur la tête et le port de charge sur elle,
  • L’abus de parole qui faiblit la force du cerveau,
  • L’abus de mouvement et d’exercices excessifs,
  • Les éléments psychologiques, comme les angoisses les soucis les chagrins… etc,
  • La faim intense, car les vapeur ne trouvent rien à faire, elle s’agglomère et remonte vers le cerveau, le faisant souffrir,
  • Un œdème dans la boite crânienne, si bien que la personne ressent une douleur, comme si on le frappait avec un marteau,
  • La fièvre, en raison de l’embrasement de la chaleur dans la tête qui provoque une douleur.

Le mal de tête dit : « Migraine »

Parmi les signes possibles de la migraine on constate,

  • Un changement d’humeur,
  • Ou de tonus musculaire (coup de mou/hyperactivité),
  • Ou bien de comportement alimentaire (fringale/dégoût),
  • Et parfois une hyper-excitation généralisée,
  • Des problèmes ORL,
  • Ou dentaires
  • Mais aussi potentiellement de vue
  • Ou hormonaux
  • Hépatiques,
  • Digestifs,
  • Mais encore d’arthrose cervicale,
  • La migraine peut apparaître suite à un repas lourd,
  • À un excès de tabac ou d’autres produits stupéfiants,
  • Et lors de jeûnes également,
  • Le manque de sommeil peut aussi être une causes,
  • Les abus d’écrans sont aussi une source de migraine,
  • L’altitude peut aussi jouer son rôle comme source de migraine,
  • Le manque de sport,
  • Et le trop-plein de stress sont aussi des causes de migraine.

Après une migraine, fatigue et difficultés de concentration sont souvent au rendez-vous. La douleur varie d’une crise à l’autre : mal aux yeux, aux tempes ou derrière la tête. Généralement sont associés des nausées, des vomissements, une sensibilité accrue au bruit, aux odeurs ou à la lumière et l’impression que le cœur bat dans la boîte crânienne.

⚠️ Seul un bilan complet auprès d’un thérapeute compétent peut vous sortir des méandres de la douleur.

3. Les solutions & remèdes💡

Concernant la migraine, certaines de ces situation servent à la calmer :

  • Le vomissement,
  • La consommation de nourriture,
  • Le calme et la tranquillité,
  • Et le fait de s’éloigner des bruits et des mouvements.

Nos 15 idées de remèdes

En règle générale, les remèdes de la migraines et de la céphalée sont assez ressemblants à quelques remèdes près :

  • On peut faire un bandage à la tête lors de la migraine afin de diminuer les sensation de « battements »,
  • Se rafraîchir,
  • Se réchauffer,
  • La pratique de la saignée (appelée Al Hijama) est aussi un moyen de se soigner,
  • La menthe poivrée,
  • Le café,
  • Poser sur la zone douloureuse une compresse d’huile essentielle de menthe,
  • Une décoction de gingembre,
  • Une tisane de romarin,
  • Boire beaucoup d’eau,
  • Du jus de citron salé,
  • De l’oignon et de la pomme de terre crue.

💡 Comment ? Voici le remède de grand-mère par excellence : posez une pomme de terre et un oignon crus sur votre front dès les premiers symptômes.
Seule contrainte : un épluchage et un découpage des légumes en rondelles.

Chaud ou froid ?

Les deux sont possibles, voyez par vous-même :

  • Un bain de pieds à l’eau chaude soulagera votre mal de tête.

💡 Comment ? La chaleur détourne le sang de la tête vers les pieds, atténuant la pression qui s’exerce sur cette dernière. Si votre céphalée est très douloureuse, ajoutez un peu de moutarde en poudre dans l’eau.
Pour soulager une céphalée de tension, mettez une compresse chaude sur votre front ou votre nuque. La chaleur dissipera la tension musculaire dans cette région.

  • Laissez tremper vos mains dans l’eau glacée aussi longtemps que vous serez capable de le tolérer.

💡 Comment ? En ouvrant et fermant les poings tout au long de l’opération. Ce remède fonctionne sur le même principe que la compresse sur le front : le froid resserre les vaisseaux sanguins dilatés.

Le mal de tête et le crayon

  • Mâcher un crayon

💡 Ah bon ? Jane Leonard, directrice d’une clinique de Londres, a découvert cette astuce surprenante : mastiquer un crayon permettrait de chasser la migraine.
Selon la Britannique, la mastication ferait travailler les muscles et les articulations temporo-mandibulaires (ATM) qui ont la fâcheuse habitude de se contracter en cas de stress, provoquant ainsi des migraines.

4. Les aliments à bannir ❗️

À éradiquer de nos vie, la consommation d’alcool est une source de mal de tête bien connue. En cause, la déshydratation et l’inflammation qui épuisent nos réserves en vitamine B et nous place la tête dans un étau.

Une intolérance ou une allergie alimentaire peut parfaitement engendrer maux de tête et migraine. Une réaction allergique entraîne en effet souvent une congestion des sinus qui se transforme rapidement en migraine localisée et oppressante. Si vous soupçonnez qu’une allergie alimentaire est à l’origine de vos douleurs, tâchez d’éliminer, tour à tour, les produits laitiers, les cacahuètes, le blé et les crustacés

Vous pouvez également éviter les aliments et les boissons très froides, la charcuterie (en raison de la présence de nitrates), les viandes grillées ou fumées, les sodas qu’ils soient « light » ou « zéro », les produits laitiers (et particulièrement le fromage au lait de vache).

🏳️ Il existe d’autres remèdes, mais ici ont été résumé les plus connus et les plus faciles à mettre en pratique.

⚠️ Cet article n’équivaut en rien à une prescription médicale et a uniquement un but informatif et instructif ⚠️

Vous voulez retourner à la page des remèdes ? C’est ici.